Une femme et son nouveau-né emprisonnés et transférés en prison à près 1 300 km de leur domicile

0

Détenus dans la province méridionale d’Isparta dans le cadre d’une enquête post-coup d’Etat, une femme, identifiée avec les initiales Ö.A., ainsi que son nouveau-né ont été transférés dans une prison de Siirt, une province de l’Est, à près de 1 3000 km de leur domicile.

Selon le site d’informations en ligne Aktif Haber, Ö.A. a été détenue à Isparta avant d’être transférée à Siirt pour interrogatoire.

Le bébé de 6 mois de Ö.A l’aurait accompagné en détention car son mari, M.A., était déjà en prison dans le cadre d’une enquête distincte lancée à la suite de la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016. Académicien à l’université de Siirt jusqu’à son licenciement, M.A. a été arrêté au cours des 10 derniers mois, a déclaré Aktif Haber. Selon les médias, la police a détenu Ö.A à Isparta sur une plainte déposée à Siirt.

Les trois autres enfants du couple ont été laissés seuls et doivent se débrouiller eux-mêmes car les deux parents ont été emprisonnés.

La Turquie a survécu à une tentative de coup d’état militaire le 15 juillet qui a tué plus de 240 personnes. Immédiatement après le putsch, le gouvernement de la Justice et du Développement (AK Parti), ainsi que le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, ont accusé le mouvement Gülen malgré les dénis de participation de ce dernier. Plus de 120 000 personnes ont déjà été détenues pour des liens présumés ou réels avec le mouvement jusqu’à présent.

Comments are closed.